HOVERCHILD

Engin monoplace à cousin d'air

LES VRAIS

Les engins à déplacement sur coussin d'air ont toujours eu leurs fans. Peut-être le côté " Tapis volant " les séduisait et ceux qui ont eu la chance d'en voir évoluer en parle encore comme de quelque chose de magique. Le système a vraiment été public lorsque l'Angleterre a été reliée à la France par Hoverspeed. Ce moyen de transport sur coussin d'air a fait des allers-retours Douvres Calais durant trente années, jusqu'en 2000.Côté français la société Bertin a joué sur trois tableaux différents, la mer, la terre et le rail. Sur la Méditerranée on a pu voir évoluer le Naviplane transportant des passagers; sur terre, le Terraplane qui à ma connaissance est resté au stade des études, et le rail avec l'Aérotrain dont les vestiges du monorail en béton sont encore visibles entre Paris et Orléans. Et pourtant, à l'heure actuelle plus aucun de ces appareils n'évolue, pourquoi ? D'après ce que j'ai pu lire, côté anglais le tunnel a fait mal et côté français le bruit des engins a été mal ressenti. Il est vrai que Naviplane et Aérotrain c'était des moteurs d'avion à raz du sol, on les entendait arriver…


Le Naviplane

l'Aérotrain

 

LA MAQUETTE

Conquis depuis longtemps par cette idée de coussin d'air j'ai entrepris d'en réaliser un à petite échelle, comme ça, pour voir et ça a été HOVERCHILD. Tout a été réalisé de façon pifométrique, en ratissant large dans les coupures de journaux et le Net. Je me doutais que l'important était le rapport surface-poids et j'ai donc construit léger. J'avais une tentative à mon palmarès, un petit engin boosté par un 2,5cc dont l'hélice propulsait l'air autant pour la sustentation que pour la translation, donc pas de stationnaire possible. C'était un début, bruyant aussi, et la radiocommande en était à ses balbutiements. Ce qui a aidé à ma décision c'est le développement spectaculaire des moteurs électriques et des accus.

LA PLATE-FORME

Hoverchild a pour base un assemblage de plaques de mousse rigide destinées à l'isolation (Grandes surfaces). Un contreplaqué fin 1mm dessus et dessous, dito pour le pourtour. Pour les assemblages et la protection générale j'ai utilisé la résine époxy. Dessous, des patins en mousse et tissu carbone portent l'engin au repos et sont utilisés à la fixation des jupes.

 

La plate-forme en mousse et ctp de 1m/m.
La turbine de sustentation et les deux turbines de poussée sont en place.
Le dessus est fermé prêt à recevoir le cockpit.

LES JUPES

Les jupes sont en tissu coupé et cousu pour retenir l'air sous le modèle. Le matériau des jupes a pour base un rideau de Vélux récupéré, une texture idéale souple et solide, imperméable en plus. Les panneaux sont cousus entre eux de façon à obtenir une conicité pour mieux retenir l'air mis en pression.

LA SUSTENTATION

L'air ait envoyé sous la plate-forme par un trou réservé à cet effet. Cet orifice est prolongé par un tube dans lequel un moteur Bruschless et une turbine souffle la quantité d'air nécessaire pour soulever l'ensemble. Seul réglage, et ça au final, c'est d'équilibrer l'appareil au centre de gravité c'est-à-dire sur l'axe de séparation avant arrière. L'énergie est fournie par une batterie nouvelle génération LiPo 45. La turbine, provenance jet équipé d'un Rossi 60, (récup.) est protégé par un fin grillage, protection indispensable.

LA TRANSLATION

Pour faire évoluer l'engin deux moteurs Graupner 600BB équipés de turbines assurent la translation avant ou arrière. Comme ils sont manœuvrés séparément, stick droit et gauche, on peut obtenir avant d'un côté et arrière de l'autre, permettant un demi-tour sur place. En marche avant, les deux moteurs de propulsion en action, la direction est maintenue en ligne droite ou en courbe par deux volets articulés à la sortie des turbines et fonctionnant en duo sur le même stick (droit). L'alimentation est assurée par deux LiPo 25 de plus petit ampérage et voltage.

Assemblage des jupes par des amis du club (Hippocampe Cergy).
Papa pique et manman coud...
Les turbines sont opérationnelles et sont aux couleurs définitives.

LE PERSONNAGE

Le personnage est opérationnel. Il regarde à droite et à gauche et dirige le volant (Stick gauche)récepteur chargée en couche de fond enrobe les détails du visage. La deuxième Le capot démontable qui couvre les jambes du pilote permet l'accès aux différentes batteries, aux régulateurs de vitesse et au récepteur

.



 

Le personnage est taillé dans un bloc de mousse (Isolation). La tête est en résine de coulée. Il est habillé maison.

 

DÉCORATION et ESSAIS.

La déco est simple, au pinceau, couleurs pures, sans mélanges, pour assurer de possibles réparations, on ne sait jamais !

 

 

Décoration "Crocodile"
Premiers essais de sustentation sur le bassin de jardin de mon voisin, test encourageant.


LE GRAND BAIN

Et puis c'est le grand jour. On est fin janvier et il fait frais au bord de l'eau. Les spectateurs sont rares et c'est tant mieux, si je me rate j'aurai moins honte. Pierre est à la caméra et Jean pierre à la photo.

Dernier coup d'oeil avant la mise à l'eau.
C'est parti, tout semble répondre correctement.
Quelques ronds, pas dans l'eau, mais au dessus...
Tests de demi-tours sur place,Une turbine en avant l'autre en arrière, c'est efficace.
Fin du test et ... Pas mécontent.

 

CARACTÉRISTIQUES

Longueur : 1.30m Largeur : 0.60m Hauteur : 0.50m Poids : 6.5Kg
Fonctions : Sustentation, turbine droite, turbine gauche, volets de direction, tête pilote et volant.
Radiocommande Graupner MC 12 - 5 fonctions utilisées, 3 servos, dont deux couplés, tête pilote et volant. Trois variateurs, sustentation et turbines de propulsion.

 

ARTICLE COMPLET, CONSTRUCTION ET PHOTOS, DANS MRB (Modèles réduits bateaux) n° 616 de Mars 2015