L'INUIT

INTRODUCTION:

Après mes indiens et ma petite vietnamienne avec son marché flottant j'ai décidé un détour par le pôle histoire de prendre le frais. Avec l'aide du Web, bien pratique, j'ai réuni tout ce qui pouvait m'être utile pour mieux connaître les Inuits, leur façon de se déplacer sur l'eau et me permettre de mener à bien cette nouvelle aventure.

CONSTRUCTION:

Le kayak

J'ai dressé un plan sommaire et construit l'ossature du kayak en baguettes de sapin que j'ai débitées en 5x5 dans des tasseaux du commerce (Grandes surfaces). Quelques chutes de contreplaqué ont fait office de couples. Pour des questions de solidité la partie immergée est en CP de 1m/m et le dessus en balsa 2m/m. L'ensemble est recouvert d'un fin tissu de verre et résine. La carène étant construite de surfaces développables il n'y a aucune difficulté dans la réalisation de ce canoë. L'effet rendu imite la peau. Là c'est de la déco, chacun voit à son idée. Autour du personnage, une protection démontable en Skaï permet de cacher la mécanique et de sortir le personnage pour l'entretien et la recharge batterie.

Le personnage

Mon inuit est construit dans différents matériaux. L'ensemble du corps est en CP et baguettes, le volume est assuré par de la mousse de polyuréthane extrudée mise en forme sur place. La fourrure de la capuche et des gants a été subtilisée à l'anorak de ma belle fille. La veste provient du rayon enfant d'un magasin spécialisé. Les bras sont sont articulés de façon à reproduire le mouvement. La tête est moulée en résine de coulée dans un moule réalisé par mes soins pour cette opération.

Le fonctionnement

Comme d'habitude, tout est dans l'illusion. Ce ne sont pas les bras qui entraînent l'aviron mais l'aviron qui transmet le mouvement aux bras. Toutefois dans mes autres modèles les embarcations étaient dotées de deux avirons ce qui permettait de tourner en ne manœuvrant que d'un côté, les deux avirons étant indépendants. Mon inuit ne dispose que d'un aviron alors pour tourner... Après réflexion j'ai trouvé une astuce qui s'est révélée opérationnelle. J'ai assis mon personnage sur un siège à bascule, pas d'avant en arrière mais de droite à gauche et inversement. Ce système permet, une fois le personnage penché, de n'avoir qu'une pale de la pagaie qui basse l'eau, l'autre rasant la surface sans y pénétrer.

L'ensemble terminé pèse 7kg, le kayak seul 4kg. La différence est due au personnage et aux extrémités de la pagaie qui sont démontables pour le transport. La longueur de l'embarcation s'établit à 2,08m pour une largeur de 0,40m. Afin de facilité le transport de ce modèle un peu encombrant j'ai bricolé un petit chariot qui va me permettre de rejoindre le ponton de mise à l'eau sans faire plusieurs voyages.

La mécanique

Simple, un moteur démultiplié transmet le mouvement à la pagaie par l'intermédiaire d'une corde à piano qui coulisse en son centre comme un embiellage de locomotive. Le tout fonctionne sous 6v. Une batterie au plomb assure non seulement l'énergie mais aussi l'équilibrage. Une radio deux voies pourrait être suffisante, une pour la manoeuvra de la pagaie, une pour basculer le siège à droite ou à gauche. Le servo du siège est XL. Pour mon compte et pour le plaisir mon inuit regarde à droite et à gauche et surveille les ours.

Décoration

En dehors de la décoration du kayak, pour le fun, j'ai ajouté deux growlers (petits icebergs) sur lesquels deux oursons ont pris place. Les oursons sont issus d'une déco de Noël (grands magasins) et les growlers sont en polyester expansé. Les deux growlers sont radiocommandés pour faciliter les démonstrations et la récupération;

N'oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir


Evolution du système d'embiellage manœuvrant la pagaie. A noter sur la dernière image que la transmission se fait des deux côtés du point pivot de la pagaie, transmission par courroie crantée

Bonne tête d'inuit...
Mise en forme du corps
La structure
Le personnage essaie sa place
Recouvrement presque terminé
La mise à l'eau avec le chariot adapté
Navigation parmi les growlers et les ours
Allons voir de plus près